Un ange passé trop vite

Un film de Nasser Bakhti

 

«Faire son deuil, un long chemin possible pour se retrouver et retrouver la vie… à chacun son propre chemin… »

 

Sortie cinéma en Suisse romande le 6 février 2019


Le Temps

«Les mots peuvent panser les plaies, les images aussi»

Marie-Pierre Genecand

 

Echo Magazine

«Plus que sur la mort, Un ange passé trop vite est un film sur la vie.»

Christine Mo Costabella

Radio Vostok (La Quotidienne)

«Un documentaire important et d'une grande force car il met en lumière une réalité taboue…»

Chloé Lawson

 

Le Courrier

«Un drame tabou, abordé avec tact...»

Mathieu Loewer

J: MAG Internet

«Comme tout ce que fait Nasser Bakhti, Un ange passé trop vite distille authenticité et sincérité…»

Firouz E. Pillet

 

Canal9

«Nasser Bakhti brise le tabou de la perte d’un enfant»

 

Daily Movies

«Un documentaire fort et intense…»

Carlos Mühlig


La Tribune de Genève

«Un film sobre et profond…»

Rocco Zacheo

Radio RTS La 1re, Vertigo

«Un film sensible, digne et lumineux… Pas du tout désespéré et désespérant»

Laurence Froidevaux

Le GHI

«Émouvant message d’amour… Un ange passé trop vite est un film qui doit être vu.»

Valérie Duby

24heures

«Un film sensible et poignant…»

Rocco Zacheo

Actualités et articles presse



Le Courrier

14 Février 2019

Le deuil impossible
Lire l’article en ligne

Echo magazine

Février 2019

Leur enfant est parti trop vite. Echo magazine, février 2019
Télécharger l'article en pdf

Le Temps

Parution du 7 février 2019

La mort d'un enfant, un séisme pour les parents
Lire l’article en ligne


Canal 9

Parution du 1 février 2019

Avec «Un ange passé trop vite», Nasser Bakhti brise le tabou de la perte d’un enfant. Rencontre avec un couple qui témoigne
Lire l’article en ligne

RTS Radio La 1ère – Vertigo

Diffusion du 22 janvier 2019

Nasser Bakhti et Lucie Gumy présentent le film-documentaire «Un ange passé trop vite»
Ecouter l’émission

Daily Movies

Parution du 23-24 janvier 2019

«Un ange passé trop vite»: comment expliquer l’injustice de perdre l’être tant aimé?
Lire l’article en ligne

Le Nouvelliste

Parution du 22 janvier 2019

Témoignage: ils racontent comment survivre à la mort d'un enfant
Lire l’article en ligne

RTS Radio La 1ère – Vertigo

Diffusion du 22 janvier 2019

L'invité: Nasser Bakhti, Un ange passé trop vite
Ecouter l’émission

GHI

Parution du 23-24 janvier 2019

Ce film, on l’a fait pour notre fils
Télécharger l’article en pdf


La Tribune de Genève

Parution du 20 janvier 2019

Un film pour saisir la peine d’un deuil impossible
Lire l’article en ligne

Le Temps

Parution du 22 janvier 2019

Patricia Manasseh, survivre à la mort d’un enfant
Lire l’article en ligne

Radio Vostok

Emission du 15 janvier 2019

Un ange passé trop vite: comment montrer le deuil d’un enfant au cinéma
Ecouter l’emission en ligne



La Gazette de Martigny

Parution du 18 janvier 2019

Un ange passé trop vite – Troubadour Films
Télécharger l'article en pdf

Avant-premières

Après Romans d’adultes, un nouveau périple cinématographique non sans peine, 4 ans déjà et un bel effort ! Nous avons le plaisir de vous annoncer que nous organisons une série de projections à travers la suisse romande de notre nouveau film Un ange passé trop vite. Des avant-premières dès la mi-janvier 2019, en présence des protagonistes, de l'équipe du film et du réalisateur.
Si vous désirez assister à l'une de nos premières, veuillez svp nous indiquer le cinéma de votre choix avant le 20.12.18 via le formulaire suivant et la réservation se fait automatiquement. Le paiement se fait à la caisse au moment de retirer vos billets qui seront prêts sous votre nom:

Formulaire de réservation
Un ange passé trop vite – Troubadour Films

Entraide Un SOS pour Johann décédé en 2008

par Valérie Duby, Journal Le Matin, 11 janvier 2018

Le fils de Lucie et Gérald Gumy est mort il y a dix ans dans un accident d’ULM. Dans un film, le couple raconte le drame de perdre un enfant. Appel aux dons pour terminer leur projet.

Lire l'article complet
Un ange passé trop vite – Troubadour Films

On l’a fait, ça y est! 113% avec vous, 206 contributeurs, merci!

La campagne de financement participatif sur la plateforme WEMAKEIT pour le film «Un ange pressé» s’est terminée, le dimanche 21 janvier 2018. Objectif atteint! Un immense merci du fond du cœur à vous toutes et tous pour votre soutien, vos encouragements, vos partages et pour votre mobilisation sans faille jusqu’à la fin. Grâce à vous, 206 contributeurs, nous avons pu réunir 43010 CHF. Encore un grand merci pour votre générosité! A nous maintenant de donner le meilleur de nous-mêmes et de mener à terme ce projet. Nous sommes déjà à l’œuvre!

Sorties cinéma



Voici les premières dates des avant-premières en Suisse Romande en présence des protagonistes, de l'équipe du film et du réalisateur. Vous pouvez déjà acheter vos billets pour ceux qui n’ont pas encore réservé.


Lausanne, Zinema

Du 20 au 26 février, tous les jours à 20 heures

Plus d’infos

 

Genève, Cinélux

Séances spéciales suivies de discussions

27 février à 20h30,
5 mars 18h45,
7 mars 20h30

Plus d’infos et achats de billets

Fribourg, Rex 1

Mercredi 20 février, 18h30
Jeudi 22 février, 18h15
Vendredi 23 février, 18h30
Sa-Di 23-24 février 16h15

Acheter des billets

Delémont, Cinéma La Grange

Lundi 11 mars à 18h et dimanche 31 mars à 20h

Plus d’infos

 

Si vous désirez assister à l'une de ces avant-premières, veuillez réserver votre billet via le formulaire suivant:

Formulaire de réservation

Presse



Flyer
(pdf 6.1Mo)

Un ange passé trop vite – Troubadour Films

Dossier de presse
(pdf 12.3Mo)

Un ange passé trop vite – Troubadour Films

Photos presse
(.zip 44.3Mo)

Un ange passé trop vite – Troubadour Films
 

Bande-annonce



Un Ange passé trop vite TRAILER OFFICIEL - English subtitles

Synopsis



2008, Johann 22 ans, tombe dans l’Arve et disparaît. Pour Lucie et Gérald, les parents, le deuil semble impossible tant l’épreuve est contre-nature.

Comment expliquer l'injustice de perdre l'être que l'on a mis au monde?

Le film dresse le portrait d’un couple qui se retrouve face à cette réalité brutale et, de là, propose une exploration sur le chemin escarpé du deuil, avec aussi les témoignes d’autres parents. Il aborde aussi l’amour fidèle, intemporel et primordial que vouent les parents à leur enfant. Un amour exacerbé, car vécu en creux, après la disparition de leur enfant.

Le film invite à penser la vie et la mort autrement, pour mieux comprendre certaines réactions humaines, et mieux aborder des situations de vie auxquelles nous pourrions tous être confrontés un jour, car cela n’arrive pas qu’aux autres.

Nous abordant le thème de la mort en célébrant la vie. Le film permet d’ouvrir le débat sur ce thème si délicat et nous fait découvrir grâce à la confiance des protagonistes, un univers intime et un vécu dont on parle très rarement dans notre société.

2008, Johann 22, falls into the Arve river and disappears. For Lucie and Gérald, the parents, grief seems impossible as the ordeal is unnatural.

How can one explain the injustice of losing the child we gave birth to?

The film portrays a couple who finds itself faced with this brutal reality and, from there, offers an exploration on the steep path of mourning, along with the testimonies of other parents. It also addresses the faithful, timeless and primordial love that parents devote to their child. An exacerbated love, because lived in hollow, after the disappearance of the latter.

The film invites us to think about life and death differently, to better understand certain human reactions, and to better address life situations that we may all face one day, because it doesn't only happen to others.

This film deals with death by celebrating life. It also makes it possible to open up the debate on this very delicate topic and helps us discover, thanks to the trust of the protagonists, an intimate world and an experience that we rarely talk about in our society.

Pitch



Explorer le quotidien de ceux qui restent avec leur douleur après la perte d’un enfant et leur donner une voix.
Le film porte sur ces endeuillés et révèle leur douloureux vécu.
Composer avec la perte, oublier, refouler, cicatriser et apprivoiser le monde qui les entoure.

Explore the daily life of those who remain with their pain after the loss of a child and give them a voice. The film deals with these bereaved and reveals their painful experiences. Dealing with loss, forgetting, repressing, healing and readapting to the world around them.

Fiche technique



Écrit & réalisé par:
Nasser Bakhti

Production:
Troubadour Films - Genève

Produit par:
Nasser Bakhti

Chargée de production:
Melissa Chollet

Image:
Loïc Oswald

Images Additionelles:
Nasser Bakhti, Christophe Meyer

Son:
Bernard Seidler

Montage:
Béatrice Bakhti

Montage son & Mixage:
François Wolf

Musique:
Nasser Bakhti

Effets spéciaux:
Chan Won Park

Étalonnage:
Robin Erard

Webdesign:
Cadratin

Graphisme:
Philippe Juttens / Jonas Gardel

Genre et durée:
Documentaire long-métrage 92’

Année de production:
2019

Pays de production:
Suisse

Version originale:
Français

Sous-titres:
English/Deutsch/Italiano

Vente internationale:
Troubadour Films Distribution

Avec le soutien de

Succès passage antenne SSR SRG idée suisse
Ainsi que 389 contributeurs (financement participatif wemakeit.com + dons)

Commune de Bagnes VS
Ville du Grand-Saconnex
Ville de Carouge
Commune de Vollèges - VS
Commune de Collonge-Bellerive
Commune de Troinex
Commune de Bardonnex
Commune de Choulex
Commune de Cartigny
Ville d’Onex

 

L'association «Vivre son Deuil»
Nicole Bartoldi
La Lavi à Genève
Sarah Carval-Eberle
Et
La Participation du Cineforom et de La Loterie Romande

Logos logos-partenaires

Contact



A propos de nous

Fondée par Béatrice et Nasser Bakhti à Londres, en 1991 et transférée à Genève en 1993, Troubadour Films est une société de production indépendante créative et innovante. Nous développons et produisions des films avec un éclairage original sur ce qui se passe autour de nous, dans nos sociétés.Notre marque de fabrique: un contenu sérieux avec des thématiques fortes et porteuses de sens qui explorent des enjeux sociaux qui ont tous pour fil conducteur l’humain.

Troubadour Films

Rue Ancienne 34, 1227 Carouge

+41 22 343 63 36

distribution@troubadour-films.com

www.troubadour-films.com